La solution d’e-santé moveUP réalise une percée internationale après une subvention de la Commission européenne

Et obtient une reconnaissance supplémentaire de sa valeur ajoutée en Belgique

moveUP reçoit un soutien financier de 2,7 millions d'euros de la Commission Européenne, en vue d’accélérer sa R&D et son expansion internationale. A cette reconnaissance s'ajoute la validation officielle de sa solution d’e-santé en Belgique, qui est passée d'une solution de télé-rééducation à une plateforme d’e-santé permettant un meilleur suivi, une meilleure prévisibilité et une plus grande efficacité des processus de soins. Une fonction de triage et de télésurveillance relative au COVID est également disponible et reconnue par le gouvernement belge.

moveUP est une scale-up belge implantée à Bruxelles et à Gand, fondée en 2015. Lancée comme une application de rééducation pour les patients après une chirurgie du genou ou de la hanche, moveUP est aujourd'hui devenue une plate-forme d’e-santé complète avec différentes solutions pour mieux suivre les patients, gagner du temps, et obtenir de meilleurs résultats. En d’autres mots, pour apporter plus d'efficacité et de prévisibilité dans les processus de soins, et ce en remplaçant le suivi physique non essentiel par un suivi numérique, personnalisé et continu, basé sur les données du patient. Cela permet aux soignants de concentrer leur temps et leur attention sur les patients qui en ont le plus besoin.

Une avancée considérable à travers l'Europe

Afin de financer davantage son développement, moveUP a déposé un dossier en mars 2020 auprès de l’accélérateur du Conseil Européen de l'Innovation (EIC) de la Commission Européenne, qui dispose d’un budget de 314 millions d'euros. Ce fonds fait partie du programme de recherche et développement Horizon 2020. L'objectif est de soutenir les start-ups les plus innovantes et les PME du plus haut niveau, susceptibles de se développer à l'international.

Près de 4 000 candidatures ont été déposées et les lauréats ont été annoncés début juin : 70 entreprises de 16 pays recevront un financement. moveUP est la seule entreprise belge qui a été sélectionnée pour sa valeur ajoutée importante dans la période post-covid.

Plus précisément, le financement portera sur 2,7 millions d'euros. 63% du montant se présente sous forme d’un subside, et 27% sous forme d’investissement en capital, faisant suite à une analyse approfondie et stricte de la société. Cette impulsion financière va permettre d'accélérer l'expansion de moveUP en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Allemagne. De plus, les efforts de R&D pour automatiser les protocoles de traitement, basés sur les données des patients, seront également renforcés. Le suivi d’autres pathologies va également être accéléré, tel que le suivi des patients après une intervention bariatrique, et d'autres interventions orthopédiques comme les chirurgies du dos, des épaules, des pieds et des ligaments croisés. Ceux-ci seront lancés plus tard cette année.

Également reconnu en Belgique

Parallèlement, le déploiement de la pyramide de validation en trois étapes, érigée par mHealthBelgium pour les applications de santé, se poursuit dans notre pays. Le niveau 2 a récemment été atteint. Il signifie qu'une application de santé répond aux exigences élevées en termes d'identification et d'authentification des utilisateurs, de vérification de la relation thérapeutique et du consentement éclairé, ainsi que d'interopérabilité et de protection des données. Tous ces critères ont été élaborés par la plateforme fédérale belge eHealth.

moveUP est l'une des deux premières applications médicales de la plateforme mHealthBelgium à atteindre le niveau M2. 

L'année dernière, moveUP a également été nominée pour le prix Galien 2019.

Un cadre de remboursement en préparation

La dernière étape de ce processus consiste au financement général des applications de santé validées et approuvées. Concrètement, cela signifie que l'INAMI développe un cadre formel pour le financement des applications de santé permettant l’accès au niveau 3 de la pyramide de validation.

moveUP est confiant que cette dernière étape cruciale sera bientôt franchie par l'INAMI. Beaucoup de travail a déjà été fait sur ce sujet et toutes les personnes impliquées ont tenu une position favorable : l'INAMI lui-même, mais aussi les fédérations professionnelles de chirurgiens orthopédistes et kinésithérapeutes, ainsi que beMedtech, la fédération des acteurs en dispositifs médicaux.

Avec l'introduction du financement par l'INAMI, le montant facturé au patient deviendra négligeable. Les dépenses à charge des hôpitaux et des kinésithérapeutes pour le suivi des patients et l’utilisation la plateforme seront remboursées.

Entre-temps, la plupart des assurances hospitalisation prévoient déjà un remboursement d’une partie du montant qui reste à charge du patient.

Ward Servaes, CEO: "Nous sommes reconnaissants envers le gouvernement pour les nombreuses et bonnes initiatives qui ont été prises ces dernières années pour souligner la crédibilité et la valeur ajoutée des solution d’e-santé. Cela a donné un coup d’accélérateur au microcosme e-santé, ce qui est important pour exploiter pleinement son potentiel. La reconnaissance que nous recevons désormais de l'Europe nous permettra de continuer à nous développer davantage et de déployer notre expertise acquise en Belgique dans d'autres pays."

Contactez-nous
Charles-Eric Winandy Director & Cofounder, moveUP
Charles-Eric Winandy Director & Cofounder, moveUP
A propos de moveUP

moveUP
Parvis Sainte Gudule 5
1000 Brussels
Belgium